Tangue-moi…

Les corps se frôlent, s’effleurent… Les couples se forment le temps d’une danse et de ces enlacements passagers se dessine pourtant une parfaite harmonie. Au cœur de cette intimité défendue, les danseurs apparaissent comme hors de portée. Ne formant plus qu’un, chacun enveloppe le pas de l’autre. Dans l’ivresse de ces unions suspendues, les danseurs de tango invitent ces états délicats où les corps fusionnent et flirtent dans un équilibre fragile, entre pudeur et audace, sensualité et retenue.

Depuis trois ans je photographie des danseurs de tango, en particulier à l’occasion des différentes manifestations organisées par l’association « La Rue du Tango » à Marseille. Chaque rencontre est l’occasion de me replonger dans cet univers si particulier et me laisse à chaque fois admirative devant la beauté de ces danseurs. J’aimerais partager un peu de cette émotion à travers ces images, même si je sais au fond, que ces moments d’une intensité incomparable appartiennent à ces couples éphémères et demeurent insaisissables.

Publicités

Tangue-moi…